Comportements conditionnés

Publié le par namkha

Nous avons reçu ce que nous sommes. Les gènes, l'éducation, les rencontres, lectures...Tout ce qui constitue notre personnalité a été implanté ou fabriqué en réaction à notre environnement. Tout ce que nous faisons, disons et même pensons n'est que le résultat de ces empreintes. Après observation, le comportement humain m'apparait de plus en plus similaire à celui d'un ordinateur. Il y a de nombreuses années, j'avais vivement réagit à la théorie de Descartes concernant « les animaux machines ». Et pourtant aujourd'hui force m'est faite de constater que les gens se comportent bien comme des machines electroniques. Nous recevons des données, les traitons et fournissons la réponse implémentée par nos conditionnements. Bien sûr, le programme est complexe et de nombreuses variables  compte, mais le resultat n'est jamais aussi authentique et spontanée que l'on croit.
Emoticone_Robot.gif

Que se passerait-il si on arrêtait de réagir ? Si on se comportait, à chaque instant, comme un être tout nouveau, une page vierge ? Si chaque rencontre était comme un premier rendez-vous, si chaque phrase évoquait un nouveau concept ? Je suis peut être naïve, mais j'imagine que les rapports humains en seraient améliorés si on ne se voyait plus comme ci ou comme ça, si on ne dialoguait plus en interprétant chacun des propos tenus sous pretexte qu'on se connait, et quand on dit ceci ça sous-entend cela...
Chobits_Chii_sitting.jpg

 

Publié dans pseudo psycho

Commenter cet article

chronophonix 03/02/2008 02:59

C'est exactement cela : lorsque l'on s'arrète d'interpréter, de commenter, d'emettre des opinions, d'avoir des avis, lorsque l'on s'est enfin débarassé de cette opacité mentale qui met un voile sur tout,lorsque la pensée mécanique cesse pour un instant d'exercer son pouvoir exorbitant, alors seulement, on voit ce qui est, et voir, c'est ressentir de tout son être.