Reflexions de Vimaire, personnage du disque-monde

Publié le par namkha


       " Puis il compris pourquoi de telles idées lui tournaient dans la tête.
        C'était parce qu'il tenait à l'existence de conspirateurs. Il valait beaucoup mieux imaginer des hommes dans une salle enfumée, devenus fous et cyniques à force de privilèges et de pouvoir, en train de comploter en sirotant une fine. Il fallait s'accrocher à ce type d'image, car on risquait sinon de devoir se rendre à l'évidence, que les malheurs avaient pour cause des gens ordinaires, des gens qui brossaient le chien et racontaient des histoires à leurs enfants pour les endormir mais étaient ensuite capable de sortir pour commettre des atrocités sur d'autres gens ordinaires. C'était tellement plus facile de tout leur mettre sur le dos à eux. C'était affreusement déprimant de penser qu'eux c'était nous. Si c'était eux, alors rien n'était de la faute de personne. Si c'était nous, qu'advenait-il de moi? Après tout, je suis l'un de nous. Forcément. Je ne me suis jamais vu comme l'un d'eux. Personne ne se voit jamais comme l'un d'eux. On est toujours l'un de nous.Ce sont eux les responsables des malheurs.
        C'était à peu près le moment, dans sa vie antérieure, où Vimaire débouchait une bouteille et ne se souciait pas trop du contenu dès lors que ça pouvait décaper la peinture..."


Extrait de" Va-t-en-guerre", du génial Terry Pratchett, traduit par Patrick Couton.

undefined

Publié dans pseudo psycho

Commenter cet article

Djangsem 28/02/2008 03:26

He! ma belle, il faut te reprendre, on attend la suite de tes aventures...

sevim 22/02/2008 21:47

Formidable ce petit texte qui dérange et qui ouvre le coeur...Merci Namkha.Sylvie