Le mat

Publié le par namkha

   " Je suis ton ami"

  Un jour, alors que je criais ma souffrance, un Lama m' a dit cette phrase. Cela venait du fond de son coeur. Pourtant, une réponse est montée en moi. Je l' ai conservée dans mon petit carnet secret. Je vous l'offre aujourd'hui.

   Non, tu n'es pas mon ami. Quand on dissoud les ennemis, se dissolvent simultanément les amis. Ni amis, ni ennemis, il ne reste qu'une grande solitude. 

undefined Cette solitude est la réalité du voyageur, seul sur le chemin qui est le sien. Au fil des auberges, des rencontres se produisent, des liens peuvent se créer. Mais au petit matin, le cheminant repars solitaire sur sa route.

Publié dans humeurs de l'instant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilou 29/05/2008 10:24

Seul..on naît seul ..on meurt seul .Entre les deux ..on cherche à vivre Jusqu'au jour où la solitude ne nous fait plus peur un ami est toujours là avec nouset cet ami ..c'est nous .

Sourire 13/03/2008 19:59

Non, Namkha, tu ne fuirais pas les autres. Un Maître, par exemple, est dans la sérénité et pourtant il est totalement disponible pour les autres et aimant. Il n'y a qu'à voir le Dalaï Lama! Mais bien sûr la solitude est lumière et ombre, sagesse et douleur, et tout sentiment est à accueillir de la même façon. Merci de me le rappeler. Très affectueusement.

namkha 13/03/2008 12:30

La solitude que je connais est totalement acceptée... Ce n'est pas pour celà qu'elle est toujours heureuse.    J'accueille ce qui se présente, est il m'arrive d'être submergée par une immense tristesse, de ressentir un grand froid. Tout simplement parce que nous sommes des êtres sensibles, nous éprouvons diverses émotions.    Cette tristesse, ce froid ne sont pas négatifs. ce sont ces sentiments qui nous amènent à communiquer, partager, échanger. Si cette solitude n'étais qu'heureuse, sereine, pleine, je fuierais tous les êtres, et oublierais la richesse des contacts humains.

Sourire 11/03/2008 22:39

Je rajouterai qu'il s'agit d'une solitude heureuse,sereine, pleine... n'est-ce pas?

sevim 11/03/2008 19:21

Merci Namkha ces quelques mots m'aident autant que ta réponse à ma "dificulté" , et  me confirment que le chemin que nous prenons est abrupt , qu'il n'y a pas de consolation .En lien avec toi .