le printemps

Publié le par namkha

C'est la fin de l'été. Le soleil est parti, nul ne sait pour combien de temps. Que devient la fleur quand elle se fane?

Ses pétales brulés par les éléments tombent en lambeaux. Son éphémère beauté retrouve l'éther, et il ne reste plus que le coeur, un coeur qui grandit, grossit, devient difforme puis éclate. De ce coeur dévasté tombe une graine.

La graine, honteuse, s'enfouit pour l'hiver. Elle reste ainsi, des semaines, des mois, (des années?), prostrée. Elle est complétement isolée. Elle se souvient de la mort de la fleur. dans sa petite coque solide, elle survit. Dehors, tout se dégrade. Elle reste scrupulesement fermée.

un jour, la graine a une étrange sensation. Il se passe quelque chose, là dehors... elle se pelotonne, se bouche les oreilles, renforce sa coquille. Une étrange sensation la taraude. Lasse, elle entrouve sa coque, pousse un petit germe pour voir.

Dehors, la lumière est plus vive, l'air plus chaud. la graine allonge le cou. Elle se sent bien. Elle laisse la brise la carresser. Au loin, une lumière éclatante.

Publié dans humeurs de l'instant

Commenter cet article