qui suis-je?


" 

 

BILAN-ANALYSE DE PERSONNALITE

 

 

La construction de votre personnalité

 

Votre personnalité est constituée d'un ensemble de tendances, de traits de caractère qui forment un tout cohérent. Ces tendances ont en commun une motivation inconsciente, au plus profond de vous-même. D'après vos réponses au questionnaire, il semblerait que cette motivation profonde et inconsciente soit d'assurer votre sécurité par la compréhension du monde et un raisonnement logique. Elle se traduit au quotidien par :

 

- Un sens de l'observation prononcé

 

- Un esprit porté sur la réflexion et l'analyse

 

- Un certain sens de l'anticipation

 

- La prudence dans vos relations aux autres, surtout avec ceux qui détiennent un pouvoir ou font preuve d'autorité

 

Nous allons revenir en détail sur chacun de ces éléments.

 

 

 

L'esprit tourné vers l'extérieur

 

Vous avez besoin d'une certaine sécurité dans vos relations avec autrui : au fond de vous se cache en effet une peur inconsciente des réactions des autres à votre égard. Cette sécurité que vous recherchez ne vous semble pas assurée tant que vous ne connaissez pas vos interlocuteurs.

 

C'est la raison pour laquelle votre attention est très tournée vers les autres : vous observez leurs comportements, leur attitude. Sans vous en rendre forcément compte vous-même, vous cherchez à comprendre comment ils "fonctionnent", vous cherchez à décrypter leurs comportements. Votre intention inconsciente est de pouvoir prévoir leurs réactions pour assurer votre sécurité. Vos sens restent donc en éveil tant que vous n'avez pas cerné la personne, tant que vous n'avez pas compris son mode de fonctionnement. Dès que vous en avez un aperçu, vous pouvez commencer à vous détendre et vous vous sentez plus sûre de vous.

 

Vous observez donc beaucoup les gens pour essayer de comprendre leurs comportements et deviner leurs intentions. Vous êtes d'ailleurs ainsi plus tournée vers les autres que sur vous-même, plus à l’affût du ressenti des autres que du vôtre.

Votre volonté de les comprendre vous a amenée à développer un sens pointu de l'observation et un esprit d'analyse très poussé.

 

 

 

Le goût d'une certaine intimité

 

Vous appréciez, en revanche, de pouvoir bénéficier d'une certaine intimité, de connaître de temps en temps quelques moments de solitude, de vous retrouver un peu seule avec vous-même. Cela vous permet de prendre du recul et de réfléchir, de rêver, d'analyser vos propres observations du monde extérieur.

Vous vous ennuyez donc rarement seule. Au contraire, ces moments d'intimité sont pour vous une façon de rassembler votre énergie, de vous ressourcer. D'ailleurs, le recours à l'isolement vous permet parfois de vous échapper de la présence envahissante de quelqu'un.

 

Vous avez également envie de sentir que vous n'avez besoin de personne, que vous ne dépendez de personne : vous aimez vous sentir autonome, aussi bien sur le plan financier qu’émotionnel. Vos quelques moments de solitude sont un moyen de vous assurer de votre autonomie. Ils vous rassurent inconsciemment car ils tendent à prouver que vous n'êtes pas sous le contrôle de quelqu'un.

 

 

 

La relation aux émotions

 

Les émotions sont d'une certaine manière un lien entre nous et les gens, les évènements, et notre environnement. En effet, les émotions remplissent des fonctions particulières.

Ainsi, par exemple, la colère a pour fonction de nous indiquer que quelqu'un est en train de violer nos valeurs, de ne pas respecter quelque chose de hautement valorisé pour nous.

Autre exemple : la culpabilité a pour fonction de nous rappeler à nous-même quelles sont nos valeurs, et notamment celle que nous sommes peut-être en train de bafouer.

Dernier exemple : la peur a pour fonction de nous avertir qu'il y a un danger.

 

Vous n'êtes pas très à l'aise avec le fait de montrer vos émotions aux autres. Vous pouvez avoir l'impression que l'expression d'émotions en présence de quelqu'un vous rendrait d'une certaine façon un peu vulnérable. Il en résulte que vous essayez de garder un contrôle sur vos émotions lorsque vous évoluez auprès des gens.

 

Il vous arrive donc d'adopter parfois une attitude neutre, un peu détachée, raison-nable. Le fait de ne pas exprimer vos émotions spontanément ne signifie pas que vous ne les ressentez pas. Au contraire.

 

 

 

 

 

La rationalisation et la recherche de connaissances

 

Vous avez pu développer un mécanisme de défense appelé la rationalisation.

En psychologie, on appelle mécanisme de défense un processus que notre inconscient met en place afin de nous protéger, compte tenu de notre personnalité.

Nous avons vu que l'intrusion émotionnelle vous faisait peur, ainsi que l'expression de vos propres émotions. La rationalisation est un mécanisme qui vous permet de vous en éloigner. C'est en effet un processus qui vous permet inconsciemment de donner un sens rationnel à un vécu affectif : Vous prenez du recul, en position d'observatrice, et vous essayez de comprendre de façon logique et concrète des expériences se rattachant au domaine de l'émotionnel.

 

Il est vraisemblable que ce mécanisme vous ait donné un goût prononcé pour tout ce qui permet la compréhension rationnelle : la science, la logique, la connaissance. Celles-ci vous aident à rationaliser, donc à vous protéger en n'étant pas sous le contrôle de vos émotions. Vous aimez donc collecter des informations sur le monde qui vous entoure pour mieux le comprendre. Cela fait de vous une personne ouverte et instruite.

 

 

 

Stratégie d'invisibilité et position d'observatrice

 

Quand vous discutez avec quelqu'un en présence duquel vous ne vous sentez pas très à l'aise, vous pouvez adopter des stratégies et des comportements qui tendent à détourner de votre intimité l'attention d'autrui. En fonction d'éléments qui vous sont propres, vous ne serez familière que de certains de ces comportements.

Vous pouvez ainsi :

Orienter le thème de la conversation sur l'autre, le faire parler, et peut-être dans certains cas adopter un rôle de conseillère.

 

Eviter soigneusement d'amener la conversation sur les sujets intimes : privilégier par exemple des sujets communs, rester dans l'anecdotique, vous en tenir à des faits précis. Bref, tout ... sauf votre monde intérieur.

 

Orienter les discussions sur des théories, des connaissances, des concepts. Privilégier la réflexion, l'abstraction voire l'intellectualisation.

 

 

Toutes ces stratégies permettent de garder une position d'observatrice que vous préférez puisqu'elle n'est pas impliquante.

D'une façon générale, on peut d'ailleurs penser que vous préférez la réflexion à l'action sauf si celle-ci est au profit de la connaissance.

 

 

 

 

 

 

Un besoin de prévisibilité

 

Votre crainte inconsciente d'être déstabilisée et donc sujette à des émotions perturbatrices peut vous inciter à anticiper les situations.

C'est ainsi que vous pouvez avoir tendance à organiser précisément vos activités, à recueillir beaucoup d'informations sur le déroulement des évènements, et à bien vous préparer.

Vous êtes plus à l'aise quand tout est clair, bien défini, connu d'avance. C'est ce qui fait de vous une personne sérieuse, capable de prévoir et d'anticiper.

 

 

 

Le doute

 

Un autre élément typique de votre personnalité est votre propension au doute, à l'hésitation. Vous avez, en effet, tendance à douter : de vos choix, de vos décisions, de vos émotions, et même parfois de vous. Cela vous donne par moment un certain manque de confiance en vous.

 

Certains des effets que cela induit sont positifs. D'autres le sont moins.

 

Par exemple, quand vous hésitez avant de prendre une décision, cela vous protège souvent d'un choix arbitraire et des conséquences que pourrait engendrer une décision trop hâtive. Ainsi, vous pesez le "pour" et le "contre" et vous évitez ainsi bien des erreurs. Inversement, vos doutes peuvent aussi vous freiner considérablement dans vos décisions, vos engagements, vous faire perdre du temps là où l'enjeu ne le justifie pas toujours. Cela freine souvent votre passage à l'action.

 

Quand il vous arrive de douter de vous, cela vous permet de vous remettre en question et de ne pas vous lancer corps et âme dans une aventure perdue d'avance. En cela, c'est positif. Inversement, vos incertitudes sapent parfois votre confiance en vous et vous font perdre vos moyens là où, au contraire, vous gagneriez à aller de l'avant en vous posant moins de questions.

 

Par ailleurs, quand vous êtes sous l'emprise de vos doutes vous pouvez ressentir une certaine anxiété. En effet, vous vous retrouvez prise dans la toile d'araignée de vos processus mentaux. Vous mentalisez trop et cela bloque votre action. Vous pouvez vous retrouver coincée.

 

Finalement, vous l'avez compris, tout est une question de degré : de légers doutes sont très utiles dans la vie; trop de doutes empêchent d'avancer.

 

 

 

Vos valeurs

 

Votre personnalité induit certaines de vos valeurs :

 

- La confiance, la loyauté

 

- L'autonomie, la responsabilité de soi, l'indépendance

 

- La connaissance

 

- La réflexion, la logique

 

- La compréhension

 

- La prévoyance, la sécurité

 

- La liberté

 

 

 

Des qualités inhérentes à votre personnalité

 

Ces éléments de personnalité que nous avons décrits vous confèrent un certain nombre de qualités qui vous sont propres.

 

En effet, vous êtes, entre autres :

 

 

- Loyale

- Fiable

- Sérieuse, consciencieuse

- Autonome

- Observatrice, curieuse

- Attentive, réfléchie

- Douée d’un fort esprit d’analyse

- Intuitive, créative

- Capable de prévoir et d’anticiper

- Dotée d'une bonne qualité d'écoute

- Concentrée : vous ne vous dispersez pas

- Logique, concrète, rationnelle

 

 


"