Va-t-en-guerre

Quelques extraits de la traduction française de Patrick Couton, pour goûter le style. 

Le premier est dédié aux accros de la théorie de la conspiration.


2007_03_23_vatenguerre.jpg



   " Puis il compris pourquoi de telles idées lui tournaient dans la tête.
   C'était parce qu'il tenait à l'existence de conspirateurs. Il valait beaucoup mieux imaginer des hommes dans une salle enfumée, devenus fous et cyniques à force de privilèges et de pouvoir, en train de comploter en sirotant une fine. Il fallait s'accrocher à ce type d'image, car on risquait sinon de devoir se rendre à l'évidence, que les malheurs avaient pour cause des gens ordinaires, des gens qui brossaient le chien et racontaient des histoires à leurs enfants pour les endormir mais étaient ensuite capable de sortir pour commettre des atrocités sur d'autres gens ordinaires. C'était tellement plus facile de tout leur mettre sur le dos à eux. C'était affreusement déprimant de penser qu'eux c'était nous. Si c'était eux, alors rien n'était de la faute de personne. Si c'était nous, qu'advenait-il de moi? Après tout, je suis l'un de nous. Forcément. Je ne me suis jamais vu comme l'un d'eux. Personne ne se voit jamais comme l'un d'eux. On est toujours l'un de nous.Ce sont eux les responsables des malheurs.
   C'était à peu près le moment, dans sa vie antérieur, où Vimaire débouchait une bouteille et ne se souciait pas trop du contenu dès lors que ça pouvait décaper la peinture... "


Une deuxième, sur les superstitions :

" Ahmed 71-heures n'était pas supersticieux. Il était infrasticieux, ce qui le plaçait dans une minorité d'individus. Il ne croyait pas ce en qoui tout le monde croyait et qui n'était pourtant pas vrai. Il croyait en revanche à ce qui était vrai et à quoi personne d'autre ne croyait. Il existe beaucoup de telles infrastitions qui vont de "ça ira mieux si tu arrête d'y toucher" jusqu'à "ce sont des choses qui arrivent".

   Pour l'heure, il se sentait peu enclin à croire aux monstres marins, surtout ceux qui parlaient le morporkien, mais il croyait que le monde recelait un grand nombre de choses qu'il ignorait. "

Et une citation spéciale religions (je vous invite sur ce sujet à lire "Les petits dieux", et aussi "Procrastination" d'autres annales du Disque Monde).

"   La nuit s'abattit sur le désert. Elle survint brusquement, violette. Dans l'atmosphère limpide, les étoiles transpercèrent la voute céleste, rappelant à l'observateur méditatif que ce sont les déserts et les régions en altitude qui ont vu naître les religions. Quand l'homme ne voit rien d'autre que l'infini insondable au dessus de lui, il éprouve toujours le besoin pressant, impérieux, de trouver quelqu'un à interposer.

   La vie surgit des terriers et des fissures. Le désert se peupla bientôt de bourdonnements, crépitements et crissements de créatures qui, dépourvues de l'intelligence supérieure de l'humanité, se souciaient moins de trouver quelqu'un à blamer qu'à manger. "